SAM. 24/06 | 11H | AU BUREAU DES AMOURS PERDUES | CRÉATION – THÉÂTRE


« AU BUREAU DES AMOURS PERDUES »

Maya Le Strat (écriture et jeu), Loeiza Beauvir (jeu), Julien Stéphan (mise en scène), Samson Dayou (création sonore), Philippe Le Strat (création lumières)

Du 19 au 24 Juin 2017, nous accueillons en résidence les artistes de ce nouveau spectacle et nous vous proposons d’assister à la présentation au public de la pièce, au sortir de cette période de résidence. L’occasion aussi d’échanger avec eux sur ce travail, sur l’avancée de la création et d’assister à une étape dans la naissance d’un nouveau spectacle. 

En partenariat avec Mil-Tamm dans le cadre du cycle « Grâce à elles ».

 

Date : Samedi 24 Juin, 11h00 (Sortie de résidence)

Lieu : Salle des Fêtes

Tarif : Gratuit

 

« Très vite, au fil des rencontres et des réflexions, le thème principal s’est imposé comme une évidence : ce spectacle parlerait d’amour. Parler d’amour pour contrer le brouillard. Se raconter des histoires pour se tenir chaud. En ces temps tourmentés, il me semble que nous en avons cruellement besoin. Une respiration douce dans la discorde et le bruit… » Maya Le Strat

 

Le monde que nous connaissons n’existe plus. Nos républiques démocratiques ont laissé place à un régime totalitaire, un pouvoir unique qui seul, pense et décide pour le peuple… Afin de pouvoir diriger sans peine, cette autorité a banni l’amour et toute émotion forte, susceptibles de conduire la population à des comportements déviants et incontrôlables.

Les gens vivent ainsi dans une illusion de bonheur, avec dans le cœur un électrocardiogramme plat. Ils suivent tous un traitement appelé « complément alimentaire », mais qui n’est autre qu’un cocktail destiné à les abrutir.

La devise : « Travaillons ensemble pour un présent plus sain. »

Le pouvoir unique met tout en œuvre pour qu’aucun souvenir de l’ancien monde ne subsiste. Toute archive est détruite, en particulier celle qui concerne l’amour. Plus de chansons douces et tristes, plus de comédies romantiques, plus de poésies, plus de confidences…

Nos deux personnages travaillent dans l’un de ces bureaux de destruction d’archives. Leur mission quotidienne est simple : broyer des dossiers jugés « inutiles » et « obsolètes ».

Seulement, un dysfonctionnement du broyeur va leur révéler le contenu des dossiers. Commence alors leur réveil, une (re)prise de conscience douloureuse qui va les mener à se battre pour le droit d’aimer, de penser et de se souvenir.

 

_________________